Sélectionner une page

Gain de change et comptabilité.

Aujourd’hui, la réalisation de transactions à l’international concerne de nombreuses entreprises et impliquent des enjeux importants concernant leur comptabilité. En effet, la prise en compte des transactions en devises se fait d’une certaine manière et implique donc d’avoir un suivi comptable précis.

Parmi les enjeux comptables pour vos transactions en devises, on retrouve notamment les gains de change. Ces bénéfices sont liés à une fluctuation des cours de monnaie qui seront en votre faveur lors de vos transactions à l’étranger. Pour optimiser au maximum ces gains de change, DeftHedge vous propose sa solution SaaS spécialement conçue pour les entreprises.

Afin d’améliorer toutes vos transactions à l’international, le logiciel de prévision financière DeftHedge vous accompagne et vous aide dans votre prise de décision au quotidien.

Qu’est-ce qu’un gain de change ?

Etant donné que le cours des devises n’est pas fixe, les transactions d’achat comme de vente en devises peuvent s’avérer plus ou moins bénéfiques pour votre entreprise selon la conjoncture. Dans vos opérations à l’international, il est donc essentiel de prendre en compte cette variation de la valeur des devises afin de réaliser vos transactions dans les conditions les plus favorables qui soient.

Le gain de change apparaît lorsque l’évolution de la valeur d’une devise par rapport à une autre devient favorable à l’entreprise vendeuse.

Ce bénéfice sur la vente est donc effectif lorsque le règlement de la transaction est réalisé à un cours supérieur qu’au moment de l’enregistrement comptable par l’entreprise vendeuse.

Les gains de change sont ensuite répercutés sur le compte de résultat de l’entreprise.

Comment calculer le gain de change ?

A la fin de chaque exercice comptable d’une entreprise, l’ensemble des gains et des pertes de change est calculé. Le calcul du montant global se fait en recalculant l’élément monétaire au taux de change en vigueur lors de la clôture de l’exercice comptable.

En fonction du résultat, l’entreprise pourra donc obtenir un gain ou une perte de change. Une fois le calcul réalisé, l’entreprise doit passer à l’enregistrement de ces pertes et ces gains de change.

Depuis le 1er janvier 2017, le détail de ces opérations en devises se fait dans plusieurs comptes :

  • Compte 656 : pertes de change sur créances et dettes commerciales
  • Compte 666 : pertes de change sur créances et dettes financières
  • Compte 756 : gains de change sur créances et dettes commerciales
  • Compte 766 : gains de change sur créances et dettes financières

L’enregistrement des gains mais également des pertes de change est donc particulièrement détaillé dans l’exercice comptable d’une entreprise.

Qu’est-ce qu’un écart de conversion passif ?

Au moment du calcul des gains et des pertes de change, un écart de conversion peut apparaître. Cet écart est lié à la fluctuation des taux de change qui influe sur la conversion des devises en euros.

Réalisé au moment de la clôture de l’exercice, la conversion peut donc faire apparaître un écart de conversion passif ou bien actif :

  • L’écart de conversion passif : correspond à un gain latent traduisant une diminution des dettes et une augmentation des créances.
  • L’écart de conversion actif : correspond à un gain latent qui traduit une diminution des créances et une augmentation des dettes.

L’écart de conversion va donc être plus ou moins important en fonction de la fluctuation des taux de change au cours de la période.

Pour que votre écart de conversion soit passif, il convient donc d’adopter la meilleure stratégie financière possible.

Comment enregistrer vos opérations impactées par les fluctuations monétaires ?

Pour que l’enregistrement de vos opérations en devises soit plus simple, sachez que vous avez la possibilité d’avoir un compte en devises.

L’article 420-7 du Plan Comptable Général n’impose pas de règle particulière concernant la tenue de ce type de compte, seulement l’obligation de convertir les sommes enregistrées au moment de la clôture de l’exercice comptable.

Ce compte externe permet ainsi de séparer au mieux vos différentes transactions et de simplifier votre comptabilité.

En savoir plus sur : comptabilité et taux de change

Concernant la conversion des opérations, deux manières peuvent aujourd’hui être utilisées :
  • Conversion immédiate : selon le cours du jour de l’opération ou bien selon le cours fixe ou moyen.
  • Conversion en fin d’exercice : au travers des comptes de liaison qui permettent de faire le lien entre les monnaies.

L’enregistrement des opérations en devises sur un compte spécialement dédié apparaît ainsi comme particulièrement adapté pour faciliter votre comptabilité au moment de la clôture de votre exercice comptable.

Améliorez votre gain de change grâce à DeftHedge

Lorsque vous réalisez des opérations en devises, plusieurs règles comptables doivent être respectées. En effet, vous devez calculer et enregistrer vos différents gains de change dans les comptes dédiés. Afin de faciliter la gestion comptable de vos transactions en devises, DeftHedge vous propose sa solution Saas qui vous permet d’automatiser de nombreuses tâches au quotidien.

Grâce à notre solution pour les entreprises, vous gagnerez donc du temps, ce qui vous permettra de vous concentrer au mieux sur votre stratégie financière pour vos transactions à l’international.

Face aux risques de change, DeftHedge vous conseille et vous aide dans l’orientation de votre stratégie. Parfaitement informé sur votre situation comptable et financière, vous pourrez ainsi prendre les décisions les mieux adaptées pour effectuer toutes vos opérations en devises et optimiser vos gains de change.

Grâce à DeftHedge, vous pourrez également faire plusieurs simulations de stratégie et identifier la plus adaptée pour augmenter vos gains de change. Afin de simplifier votre gestion des transactions en devises et ainsi être plus serein au quotidien, n’hésitez donc pas à opter pour la solution SaaS de DeftHedge et ses différentes fonctionnalités.